EPILOGUE

Retour à l’épisode 1

       Cinq ans plus tard…

        Je feuillette le magazine de mode acheté à notre dernier arrêt. Charlotte est en page centrale, égérie pour une marque de maroquinerie luxueuse. Plus belle que jamais, sa mère doit être mortifiée de n’avoir jamais cru dans le potentiel de sa fille. Je me prends en selfie à côté du magazine et lui envoie un « félicitations » largement mérité.

— Je n’aurais jamais cru que ton amitié avec Charlotte aurait pu survivre à notre choix de vie tout en simplicité, s’amuse Samuel.

— Les gens sont étonnants. Regarde, qui aurait cru qu’Ambroise tomberait raide dingue d’une sourde qu’il a draguée comme un véritable manche.

Trois ans plus tard, je ris encore de cette rencontre entre Marie et Ambroise. Il lui a fait son grand numéro de séducteur, lui a raconté une tonne de blagues, avant de comprendre que la malheureuse était une sourde avec un appareil en panne. Résultat ? Elle ne comprenait que  les signes et le pauvre Ambroise s’est pris la honte.

Cependant, il était résolu à la conquérir puisqu’il s’est empressé de prendre des cours de langue des signes et est revenu à la charge une fois qu’il a été capable de tenir un minimum de conversation. Désormais, avocat réputé, il vit à Londres avec sa belle et nous donne un coup de main quand la galère est trop grande.

Pinkie aussi a bien réussi. Repéré lors d’un concours de stylisme, il s’est envolé pour les U.S.A afin de devenir l’assistant et le petit protégé de la célèbre Anna Wintour qui n’arrive plus à se passer de sa présence. Voir son nom dans le Vogue américain que je tiens à la main, envoyé par ses soins, me remplis de fierté.

Nous nous garons sur la place centrale d’un petit village. Je descends du camion sous la chaleur écrasante du soleil d’août. C’est une routine bien rodée : tous les mardis nous organisons la projection d’un navet français choisi par Samuel dans notre stock.

Notre boutique ambulante de livres et D.V.D a connu son petit succès. Bien sûr, nous ne roulons pas sur l’or, mais au moins nous arrivons à boucler les fins de mois. Après une licence en économie pour Samuel et en lettres modernes pour moi, ce commerce est apparu comme une évidence.

Comme tous les mardis, je capte le réseau filant de ce coin perdu pour faire un Skype avec Rarity. Elle a rencontré un globe-trotteur au restaurant, et depuis elle file le parfait amour avec son aventurier aux quatre coins du monde. Nous rions des situations improbables dans lesquelles elle parvient à se mettre avant que son sujet favori ne revienne sur la table.

— Tu dois proposer ton livre à un éditeur !

Je roule des yeux, Ivy n’est absolument pas destiné à l’édition et elle le sait.

— Il se fera recaler. En plus, l’histoire est super perso !

— Et personne ne croira l’histoire de la soumise déguisée en chat, surenchérit Samuel dans mon dos.

Je lui donne une petite tape amicale. Ivy restera un grand fou rire entre nous, une aventure qui a lié à jamais nos destins. Un lien que je croyais le plus invincible au monde. Mais, avec le petit habitant qui se manifeste sous ma poitrine en arrondissant mon ventre, j’ai révisé mon jugement. Un enfant, le fruit d’un amour sans borne, voilà notre promesse d’amour pour l’éternité et plus encore.

 

FIN

 


 

REMERCIEMENTS

 

Ivy est une saga particulière. Née dans mon esprit à des heures sombres, c’est elle qui m’a permis de retrouver ce contact avec l’écriture et le courage de partager mes histoires avec un public.

 

Ivy a débuté sur Wattpad où j’ai fait la connaissance de personnes fabuleuses qui sauront se reconnaître.

J’ai poursuivi l’aventure dans la bulle un peu plus intime de mon blog où vous avez été nombreux à me suivre, et pour ça je ne vous dirais jamais assez « merci ».

Enfin, Ivy s’est retrouvée sur Kindle où d’autres personnes ont fait connaissance avec ce personnage « attachiant ».

 

Je tiens à remercier Vanessa pour les corrections et son œil avisé.

 

Je remercie, également, mes proches et amis qui supporte mon caractère au quotidien avec mes moments de doute et d’espoir.

 

Je remercie les blogueuses, admins de groupes et lectrices qui prennent le temps de faire connaître cette petite série aux gens et contribue à mon rêve d’être une auteure à temps (presque) plein.

 

Je remercie l’entreprise Milka pour ses merveilleuses tablettes fourrées aux Oréo.

 

Et je remercie mes personnages qui ne m’en veulent pas trop, même quand je les malmène… Ivy, repose cette poêle, tu veux bien ?

Publicités

3 réflexions sur “EPILOGUE

  1. Alessandra dit :

    Ohh ça me fait bizarre que cela soit fini 😦
    J’ai appris à connaître et à aimer ces personnages et ils vont me manquer 🙂
    Cette fin est choupinette et je trouve ça génial de découvrir comment finissent les personnages. Mis à part Storm haha et Forks ^^
    Et un petit bébé pour Isabeau et SamSam ♥
    J’étais team Ambroise mais je pense que c’était clairement improbable qu’ils finissent ensemble vis-à-vis de l’amitié avec Charlotte et de l’amour avec Samuel 🙂
    En tout cas, j’ai adoré suivre les aventures d’Ivy / Isabeau 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s