1. Réunion de crise

    Découvrez les saisons 1 et 2 sur amazon !

bannière ivy final


Tout le monde m’entoure, alors que je relis pour la centième fois cette lettre. Si peu de mots pour une terreur absolue. Samuel fait les cent pas, accompagné par son père et Ambroise.

       — Vous allez me faire gerber à force de tourner, je gémis.

       — Tu ne peux pas rester ici, tranche Samuel.

       J’entends un petit reniflement méprisant, me tourne vers Rarity qui a les bras croisés derrière le comptoir de la cuisine.

       — De toute façon il était convenu que Rainbow nous lâchait pour aller vivre avec toi.

       Je grimace, elle et Pinkie n’ont toujours pas digéré mon besoin de renouveau et de liberté. J’ai une vie à vivre, je ne peux pas rester éternellement ici.

       — Storm doit être au courant qu’elle est avec Samuel, allez savoir depuis combien de temps il la suit.

       Monsieur Forks a raison. Storm a toujours tout su de moi. C’est un véritable champion pour me fliquer. Les épaules basses, je soupire. J’ignore combien de temps encore ça va durer. Je ne veux pas retomber là-dedans. J’ai honte, mais j’ai même espéré qu’il serait mort.

       — Isabeau, tu dois revenir vivre au domaine.

       — Hors de question ! s’interpose Samuel. Je suis capable de la protéger.

       Une longue dispute commence entre le père et le fils. J’ai peur de retrouver Storm en bas, dans la rue, prêt à me nuire. Ambroise me prend la main, lui me comprend. Je le remercie d’un minuscule sourire.

       — Tu peux venir chez moi, souffle-t-il.

       — Samuel ne voudra jamais…

       — Oui, mais contrairement à lui, je n’ai pas d’obligations professionnelles.

       Il a raison, Samuel sera absent toute la journée. Je me racle la gorge pour mettre un terme à la dispute entre les deux hommes, ils me fixent, je me sens toute petite d’un coup.

       — Euh… Ambroise a fait une suggestion plutôt… Intéressante ? je tente d’une voix presque inaudible.

       Immédiatement, le regard de Samuel s’assombrit. Sa jalousie transperce ses rétines.

       — Je pourrais surveiller Isabeau pendant que tu es au boulot…

       — Ah ça, non ! Plutôt me crever les yeux !

       Bon… Au moins ça a le mérite d’être clair…

       — Père, ne pouvez-vous pas lui trouver une place à mes côtés dans les magasins ?

       — Je rappelle qu’à la base j’avais un boulot dans un restaurant et que tu as démissionné pour moi ! Pour que je me repose ! je m’insurge

       — C’était avant de savoir que ce détraqué était de retour.

       Je soupire et croise les bras, mécontente. Combien de temps vais-je devoir fuir ? Me cacher ? Samuel vient m’étreindre, je demeure boudeuse. Il embrasse mon front, protecteur.

       — Storm ne te fera plus de mal. Nous allons le retrouver, et le faire arrêter pour ton agression…

       — Je n’ai pas de preuves. Ce serait ma certitude contre sa parole. Ça ne finira jamais…

       — Tout calvaire a une fin, philosophe Monsieur Forks.

       Si seulement…

       — Alors, qu’est-ce qu’on fait ? demande Rarity.

       — Je vais protéger Isabeau, et nous trouverons Storm avant qu’il ne la débusque, déclare Samuel.

       Le pari est affreusement risqué. Je regarde autour de moi, impuissante et dépendante des décisions de chacun. Je baisse la tête, patiente, finis par suivre Samuel qui me prend la main et m’incite à me lever. Ensemble, nous retournons à l’appartement que nous habitons provisoirement. Je colle mon nez à la vitre, scrute chacun des passants pour tenter de reconnaître Storm.

       J’étais tellement sûre qu’il avait disparu pour toujours, j’étais persuadée d’en être libérée. Samuel m’enlace, embrasse mon cou avec tendresse. Des larmes roulent sur mes joues, la peur noue mon estomac.

       Storm, où es-tu ?

Publicités

6 réflexions sur “1. Réunion de crise

  1. laplumelivresquedeDreamy dit :

    Hum… Je checkais mes mails quand « tu vas pas me croire mais pas grave, j’ai vu de la lumière, oui,oui. Et donc forcément, je suis rentrée »

    Je te l’avais dit que t’allais pas le croire 😂

    Oui, ça va rho. J’ai vu mes mails ( 10ans après ) et j’ai cliqué dessus ( euh, sur le 22 😏) je suis donc revenue au tout début hein, hein. … Voilà, c’est mieux là ? Plus cohérent que « j’ai vu de la lumière » ?

    Oh puis façon, on s’en cogne de la lumière, quoi que ç’est mieux pour lire paraît-il …

    Mouais, sauf que moi, j’ai des yeux de chat, haha.

    Euh, ok… Promis je ne me drogue pas…

    Kiss ma petite Jo ❤

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s